ugo

Du haut de ses 18 ans, Ugo est en train de vivre un rêve éveillé… L’artiste a été en effet repéré par Vincent Carpentier, éditeur et producteur reconnu en métropole, réputé pour avoir lancé de grands noms dans le milieu de la musique comme Thomas Dutronc. Invité par le Collectif Tahiti Rock lors de l’édition 2015 du Tahiti Festival Guitare, il a pressenti tout le potentiel d’Ugo. Après des essais concluants, le jeune homme a ainsi signé en édition avec Vincent Carpentier et en production avec le major Warner France. À la clé : un contrat qui pourrait lui offrir l’opportunité de réaliser quatre albums avec cette grande maison de disque.

Alors qu’il est en pleines révisions du baccalauréat, il est déjà sur le point de sortir son premier single, porté par la chanson « Idylle ». Ce titre sera par ailleurs accompagné très prochainement d’un clip, dont le tournage a eu lieu à Tahiti et Moorea. Ugo confie son bonheur, mais garde la tête froide : « C’est une chance d’avoir pu rencontrer Vincent Carpentier et de signer avec une société de ce calibre. Je pense que je vais pouvoir m’épanouir avec mes propres productions et conserver ma liberté artistique. Cependant, je ne veux pas m’enflammer, le premier album doit marcher pour que je puisse continuer l’aventure… Je remercie mes parents qui m’ont poussé à me présenter au concours de guitare et également le Collectif Tahiti Rock. »

« METTRE EN AVANT NOS JEUNES TALENTS POLYNÉSIENS »

9610242-15454929

Emmenée notamment par Marc-Emmanuel Louvat et Léo Marais, cette association fondée en 2006 n’a pas caché sa satisfaction : « Nous sommes contents de mettre en avant nos jeunes talents polynésiens, c’est une belle histoire pour Ugo et nous sommes très fiers de lui. Nous tenons aussi à préciser que c’est Cécile Coat qui a présenté Vincent Carpentier au collectif. Ugo est en de très bonnes mains, c’est une belle opportunité pour lui. »

Pour mémoire, Ugo a été révélé par le concours Guitare Club 2015 (une guitare, une voix), qui se déroule dans le cadre du Tahiti Festival Guitare, où il a atteint la deuxième marche du podium. La même année, il a en outre terminé à la troisième place de Nescafé Star. Fort de son succès local, il entre désormais dans la cour des grands. Il s’envolera à la fin du mois de juillet pour vivre son rêve à Paris, tout en suivant des études en communication. Chapeau bas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *