Tahiti Festival Guitare 2011: Sompteuse affiche du 24 au 26 février

Tahiti Festival Guitare 2011, ce sera du 24 au 26 février 2011 à l’hôtel Méridien Tahiti. Une superbe affiche pour cette 4ème édition du festival consacré à la guitare, toutes les guitares, de Tahiti.

24 février 2011 à 18 h 30 Salle Matisse

Emmanuel ROSSFELDER & Nicolas DAUTRICOURT

A trois ans ses parents lui offrent une petite guitare en plastique qu’il met vite au rebut, plus attiré qu’il est par la guitare « sèche » de sa mère, elle-même musicienne.
Dès l’âge de cinq ans il débute la guitare classique, instrument qu’il dira plus tard avoir choisi pour ses courbes et sa sonorité. A 14 ans, après avoir obtenu la Médaille d’or à l’unanimité avec les félicitations du jury au Conservatoire National d’Aix en Provence dans la classe de Bertrand Thomas, il devient le plus jeune guitariste jamais admis dans la classe d’Alexandre Lagoya au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Dès lors une relation privilégiée s’instaure entre le Maître et l’élève. Il voue une admiration sans borne à son professeur qui en retour lui prodigue un enseignement fondé sur une technique spécifique de la main droite qu’il avait élaboré avec Ida Presti.
En 1991 et 1992, il obtient deux premiers prix à l’unanimité au CNSM de Paris (guitare et musique de chambre)
« Emmanuel offre à la guitare une sonorité puissante, de la virtuosité, de l’émotion et une fantaisie qui font déjà de lui un grand artiste. » Alexandre LAGOYA
La presse voit alors en Emmanuel Rossfelder l’héritier du Maître Lagoya. Concertiste reconnu, il est en 1998 lauréat de la Fondation d’Entreprise Groupe Banque Populaire.
« Découverte Classica » en 2001, « Révélation Classique » par l’ADAMI en 2002, il est « Victoire de la Musique Classique » en 2004 (catégorie Révélation Soliste Instrumental de l’année). Emmanuel Rossfelder a enregistré 4 cds en solo : « Danses Latines », « La Guitare Lyrique », « Sueño », « Bach… » et un DVD en live « Récital ». Ses succès et récompenses en France sont remarqués par le Japon, la Russie, le Canada, les Etats-Unis, le Brésil, qui l’invitent dès lors pour des tournées régulières.

« Prix Georges Enesco de la Sacem », et « Révélation Classique de l’ADAMI » au Midem de Cannes, Nicolas Dautricourt est sans conteste l’un des violonistes français les plus brillants et les plus attachants de sa génération.
Lauréat du Concours International Henryk Wieniawski de Poznan, du Concours International des Jeunesses Musicales de Belgrade, des Concours Internationaux Rodolfo Lipizer de Gorizia et Gian-Battista Viotti de Vercelli, également boursier de la Fondation Natexis, il se produit sur les plus grandes scènes internationales (Kennedy Center de Washington, Wigmore Hall de Londres, Tchaikovsky de Moscou, Téatro National de Bélèm, Copenhagen Concert Hall, Boston Gardner Museum, Ongakudo Hall Kanazawa, Sendai city Hall…), françaises (Salle Pleyel, Théâtre des Champs-Élysées, Cité de la Musique, Musée d’Orsay, Arsenal de Metz, Opéra du Rhin, Grand Théâtre de Provence…), et est l’invité de nombreuses manifestations artistiques (Festival de la Chaise-Dieu, Printemps des Arts de Monaco, Festival de l’Orangerie de Sceaux, Parc Floral de Vincennes, Folle Journée de Nantes, Rencontres Musicales de La Baule, Saoû chante Mozart, Flâneries musicales de Reims, Festival de Pâques de Deauville, Festival des Arcs, La Roque d’Antheron, Festival du Périgord Noir, Festival d’Auvers sur Oise, Musique à L’Empéri…).
Particulièrement apprécié pour son « engagement sensible et passionné », il affectionne tout particulièrement la musique de chambre qu’il pratique aux côtés de Yuri Bashmet, Léon Fleischer, Augustin Dumay, Gérard Caussé, Michel Dalberto, David Guerrier, Gary Hoffman, Anne Gastinel, Nicholas Angelich, Giovanni Bellucci, Dana Ciocarlie, Bertrand Chamayou, Emmanuel Rossfelder, ou encore le quatuor Psophos, le quatuor Parisii et le trio Wanderer. Son interêt marqué pour le jazz lui offre également le privilège de collaborer régulièrement avec le contrebassiste Jean-Philippe Viret, le pianiste Antoine Hervé, le guitariste Nelson Veiras, ou bien encore l’accordéoniste Richard Galliano, au sein du « Tangaria quartet » et du « Piazzolla Forever project ».
Nicolas Dautricourt a par ailleurs gravé une intégrale de la musique pour violon et piano de Karol Szymanowski pour le label Saphir Records, ainsi qu’un disque consacré au Concert pour violon, piano et quatuor à cordes d’Ernest Chausson accompagné du double concerto de Félix Mendelssohn avec l’Orchestre d’Auvergne pour le label Calliope, enregistrements unanimement reconnus par la critique et notamment récompensés par de hautes distinctions.(recommandé par Classica, 4 étoiles du Monde de la Musique, 5 diapasons…)

Vendredi 25 et Samedi 26 Février de 18h30 à Minuit sur la grande scène du Méridien Tahiti

Heitapu CHANG

Né d’un père musicien il débute très jeune au piano et ensuite avec la guitare découvre des sonorités plus modernes, le jazz et le blues.
Guitariste, compositeur, arrangeur bientôt de nombreux artistes polynésiens (Andy Tupaia, Tapuarii Laughlin, Angelo, Michel Poroi) et internationaux (Larry Graham, Chris Bennett, Jeff Lorber,
Jeff Richman, Freddy Ravel, Platters…) feront appel à son talent en studio et sur scène. On le retrouve régulièrement en concert avec les «Blues Offenders». Il proposera pour le
Tahiti Festival Guitare une prestation inédite dans un registre «Rock fusion» qu’affectionne ce guitariste polynésien de référence.

Jan VANEK

Guitariste atypique, performeur surprenant sur scène, il explore et repousse sans cesse ses propres limites et celles de l’instrument qu’il a apprit presque seul en s’isolant au milieu de la nature.
Musicien globe trotteur, il a joué sur tous les continents. Il propose un voyage musical aux influences ethniques, contemporaines, free jazz, manouche, inspiré aussi par de grands guitaristes tels de Paco
de Lucia, John McLaughlin ou Al di Meola. Il sera accompagné exceptionnellement pour le Festival de trois autres musiciens (guitare, basse et violon).
http://janvanek.org/

Jeff MAGIDSON
Né à San Francisco dans une famille de musiciens, il pratique plusieurs instruments avant d’adopter la guitare à 15 ans. Il a étudié à l’Université de Santa Barbara et de Berkeley, part
ensuite en 1983 pour une année en France où on commence à le solliciter pour jouer dans des formations blues et jazz qui le conduisent un peu partout en Europe. En 1993 il forme le
trio «John Doe» et compose dans un style Blues, Folk et Funk. Depuis 2004 il joue dans le duo «Gadjo» avec sa femme et avec le «Hot Club de San Francisco», où il dirige aussi une des meilleures écoles de musique de la Côte Ouest.
http://www.jmagmusic.com – http://www.redhouselive.com/instructors/jeff-magidson.php

DARAN
Guitariste chanteur compositeur interprète parmi les plus doués de sa génération. Révélé en 1995 par le titre «Dormir dehors», il a maintenant six albums à son actif.
Son talent de compositeur et ses influences blues rock ont séduit depuis de nombreux artistes pour lesquels il a travaillé (Johnny Hallyday, Florent Pagny, Mauranne, Sylvie Vartan, Michel Sardou). En 2008, Les Francofolies pour leurs 20 ans lui offre une carte blanche, il partage la scène avec, entre autres, MC Solar, Mauranne ou Calogero.
http://www.myspace.com/fandaran – http://fr.wikipedia.org/wiki/Daran

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *