TFG 2014 : Emmanuel Rossfelder & Yana Boukov (jeudi 20 février – 18h30)

Emmanuel Rossfelder
Dès l’âge de cinq ans il débute la guitare classique, instrument qu’il dira plus tard avoir choisi pour ses courbes et sa sonorité. Son étonnante facilité, sa motivation, son caractère enjoué et communicatif  le conduisent rapidement devant le public.
A 14 ans, après avoir obtenu la Médaille d’or à l’unanimité avec les félicitations du jury au Conservatoire National d’Aix en Provence dans la classe de Bertrand Thomas, il devient le plus jeune guitariste jamais admis dans la classe d’Alexandre Lagoya au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.
Mais son bonheur n’est complet que devant le public auquel il fait découvrir toutes les possibilités de la guitare. Il se produit sur les grandes scènes françaises et étrangères : Opéra d’Avignon, de Vichy, de Strasbourg, salle Gaveau et salle Cortot à Paris, Festivals d’Auvers sur Oise, de Berlioz, de La Chaise Dieu, de la Vézère, du Jeune Soliste, de Sully sur Loire, aux Flâneries Musicales de Reims, à Boston, New York, Philadelphie, Los Angeles Il joue également en soliste avec de grands orchestres : Orchestre philharmonique de Radio-France, de Cannes, de Nice, d’Auvergne, de Perrugia, de la Scala de Milan, le Landmarks Boston Orchestra, le Baltic Chamber Orchestra…
Et sous la direction de chefs prestigieux : Roberto Benzi, Philippe Bender, Jànos Fürst, Charles Ansbacher, Stanislas Lefort…
« Découverte Classica » en 2001, « Révélation Classique » par l’ADAMI en 2002, il est
« Victoire de la Musique classique » en 2004 (catégorie Révélation Soliste Instrumental
de l’année).

Dès l’âge de cinq ans il débute la guitare classique, instrument qu’il dira plus tard avoir choisi pour ses courbes et sa sonorité. Son étonnante facilité, sa motivation, son caractère enjoué et communicatif  le conduisent rapidement devant le public.A 14 ans, après avoir obtenu la Médaille d’or à l’unanimité avec les félicitations du jury au Conservatoire National d’Aix en Provence dans la classe de Bertrand Thomas, il devient le plus jeune guitariste jamais admis dans la classe d’Alexandre Lagoya au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Mais son bonheur n’est complet que devant le public auquel il fait découvrir toutes les possibilités de la guitare. Il se produit sur les grandes scènes françaises et étrangères : Opéra d’Avignon, de Vichy, de Strasbourg, salle Gaveau et salle Cortot à Paris, Festivals d’Auvers sur Oise, de Berlioz, de La Chaise Dieu, de la Vézère, du Jeune Soliste, de Sully sur Loire, aux Flâneries Musicales de Reims, à Boston, New York, Philadelphie, Los Angeles Il joue également en soliste avec de grands orchestres : Orchestre philharmonique de Radio-France, de Cannes, de Nice, d’Auvergne, de Perrugia, de la Scala de Milan, le Landmarks Boston Orchestra, le Baltic Chamber Orchestra…Et sous la direction de chefs prestigieux : Roberto Benzi, Philippe Bender, Jànos Fürst, Charles Ansbacher, Stanislas Lefort…« Découverte Classica » en 2001, « Révélation Classique » par l’ADAMI en 2002, il est« Victoire de la Musique classique » en 2004 (catégorie Révélation Soliste Instrumentalde l’année).

Yana Boukov
Yana Boukov bénéficie dès son plus jeune âge d’études musicales des plus approfondies tant en piano qu’en musicologie à la Maîtrise de Radio-France.
Son diplôme de solfège obtenu, elle devient soliste de la Maîtrise de Paris et très vite a la chance d’être dirigée par les plus grands chefs: Ozawa, Inbal, Maazel, Prêtre, Dutoit,…
Elle perfectionne ensuite sa formation lyrique dans la classe de Peter Gugalov à l’Opéra de Berlin puis dans la classe de Margarita Lilova à l’Académie de Musique de Vienne.
2007, marque un tournant dans sa carrière avec un enregistrement d’airs d’opéra, invitée par l’Orchestre de la Radio Bulgare sous la direction de Grigor Palikarov et s’en suivent plusieurs productions telles que « Carmen », « Le barbier de Séville », « Les noces de Figaro », « La vie Parisienne », « La Périchole » ou encore  « Don  Juan ».Au long de ce parcours, elle enregistre un CD d’œuvres espagnoles: De Falla, Granados, Garcia-Lorca.  (Distribution : Harmonia-Mundi). La presse est unanime pour saluer cette belle collaboration avec Emmanuel Rossfelder : Le Figaro, RTL, France Inter, France Musique, Radio Classique, etc.
En 2010, elle interprète Carmen durant une tournée en Chine puis part promouvoir son CD « Viva Espana » à travers toute la France puis en Espagne, Italie, Turquie, Jordanie, Grèce, Belgique, Hollande, Allemagne, Autriche, Hongrie, Cuba, etc.
Plus récemment, elle est invitée par Philippe Entremont au Festival International de Saint Domingue pour un récital avec orchestre sous la baguette du jeune chef Ramon Tebar.En 2012, elle se produit aux Théâtre des Variétés dans « l’Homme de La Mancha », à la salle Pleyel dans « Tistou les Pouces verts » d’Henri Sauguet, à Rome dans « Adelson y Salvini » de Bellini, collabore avec Kader Attou, chorégraphe lors d’une tournée mondiale, entame également une tournée dans la production « Elizabeth Cooper et ses amis » ou encore un nouvel enregistrement accompagné par Daniel Wayenberg au piano dans un répertoire des plus original: Tosti, Montsalvatge, Gershwin et des chants populaires bulgares.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *