Grand succès pour le 1er Tahiti Festival Guitare

030220082100372030673081926L’hôtel Méridien Tahiti, co-organisateur du “Tahiti Guitare Festival” avec le Collectif Tahiti Rock, a accueilli plus de mille cinq-cents spectateurs lors des deux soirées de cet évènement dédié à la guitare. Les prestations des virtuoses locaux et des invités venus de métropole ont aussi été l’occasion de découvrir les finalistes du concours Tahiti Espoirs Guitare, organisé depuis début décembre dernier par RFO Polynésie.

Le parking et la pelouse de l’hôtel n’ont pas suffit pour accueillir les véhicules des amateurs venus écouter le jazz manouche du Jan Gristi Duo, la guitare celtique et l’accordéon des frères Guichen ou encore le Blues Rock de Fred Blondin et Norbert Krief. Il y avait aussi ceux venus écouter les virtuoses locaux que sont Florent Atem, Michel Poroi et Daniel Benoît et ceux venus pour voir à qui serait décerné le prix du meilleur espoir guitariste polynésien, concours organisé par RFO Polynésie.
Deux soirées de concours qui ont vu le couronnement, samedi soir, de Noa Degage, 17 ans, devant Anthony Doucet et Ruahere Chebret, les trois finalistes parmi la dizaine retenus. A remarquer que le classement des téléspectateurs a fait ressortir les mêmes finalistes que le jury de professionnels qui a auditionné les dix candidats qui se sont présentés sur scène.

Un festival qui sera certainement reconduit
Soirées réussies donc, pour l’hôtel Méridien qui s’est lancé dans l’aventure de la promotion culturelle. Après la peinture, la sculpture et la cuisine, c’était au tour de la musique avec ce premier Tahiti Festival Guitare dont le succès, assuré par la participation de nombreux partenaires, permet assurément d’en envisager un second l’année prochaine.
Les “Rois de la six cordes” métropolitains, ont pu apprécier ce “guitarland” qu’est Tahiti et la qualité des musiciens présentés au concours, mais également la chaleur du public conquis par ces virtuoses qui ont su faire vibrer les cordes de cet instrument capable d’exprimer des styles si différents mais tout aussi entraînants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *