Dépêche de Tahiti : TAHITI FESTIVAL GUITARE 2010 Plus fort encore !

L’heure de décalaminer les oreilles est arrivée. Le guitariste “métal” Patrick Rondat et ses trois compères (bassiste, claviers, batterie) n’attendent que ça : lâcher les décibels. Ouais, mais pas n’importe comment. Patrick Rondat est un créateur, pas un illuminé, ni un obnubilé de la vitesse pour épater la galerie. Jean- Michel Jarre lui a fait confiance. C’est dire si ce guitariste est capable de maîtriser bien des registres. Nous avons rencontré ce “fêlé du manche”. Lalanne, Haumont, Winsberg… À bientôt cinquante ans (il en fait vingt de moins), Patrick reste un artiste libre. Inutile de tenter de le formater. Il est loin des clichés, bien à l’aise dans ses espadrilles (chaussure en toile, typique du sud-ouest). Rondat aime inventer et faire crier son Ibanez (luthier japonais, et non espagnol, contrairement aux idées reçues) selon son inspiration. Et c’est tant mieux. Avec lui, on sort des plan-plan habituels.
Deuxième preuve de son originalité, Ibanez a créé un modèle “signature” qui porte son nom. Oui, vous avez bien lu. Le célèbre luthier japonais a sorti une série limitée de guitares électriques avec des micros DiMarzio (avec un son plutôt vintage, proche des Gibson), un troisième micro piezo pour le son électro acoustique, le bois (caisse en acajou, table en érable) et les réglages de la guitare chouchou de Patrick Rondat. À 280 000 Fcfp (prix moyen pour une bonne électrique), les Ibanez signées Rondat ont toutes été vendues.
Ça va donc secouer fort à l’hôtel Méridien vendredi et samedi. Car il ne faut pas oublier les autres artistes. Encore des gros calibres (merci Léo Marais), tels que Jean-Félix Lalanne, une grosse pointure en picking, Michel Haumont, Louis Winsberg un guitariste phare en jazz comme avec le groupe Sixun. Louis Winsberg est accompagné d’un accordéoniste tout aussi réputé, Marc Berthoumieux avec son accordéon italien signé Castagnari. Alors, vous venez au Méridien vendredi et samedi ou vous restez devant la télé ?

La Dépêche de Tahiti – François Verprat

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *