Jean Félix Lalanne & Michel Haumont

[singlepic id=4 w=240 h=240 float=left]Quand on parle de Jean-Félix Lalanne à ses débuts, c’est souvent en tant que “surdoué de la guitare”.Après avoir touché sa première guitare à 11 ans, il donne moins d’un an plus tard ses premiers concerts solo. Ainsi, il partagera, dès l’année suivante, la scène aux côtés de Marcel Dadi qui, dès lors, deviendra son mentor. Cette collaboration les emmènera jusqu’à l’Olympia, en 1988.
A seulement 14 ans, Jean Félix Lalanne fait déjà partie de l’élite des guitaristes de l’académie de guitare de Marseille, lors d’un album enregistré en public. Force est de constater son talent, il obtient, peu de temps après, la licence de concert de guitare classique et intervient dorénavant comme professeur à l’Académie. Mais c’est à 17 ans que Jean Félix entreprend son premier projet musical: un album solo original et complexe, pour lequel il transcrit les Nocturnes, Valses, et Polonaises de Chopin.
Sa musique ne s’arrête pas là : il devient un arrangeur-producteur très sollicité et étudie en même temps l’orchestration, art qui le fascine depuis toujours. C’est tout naturellement, à seulement 20 ans, que sa première Symphonie voit le jour. La Symphonie Romantique sera jouée par l’Orchestre Philharmonique de la RTBF lors du Festival de guitare de Liège. Il en suivra plusieurs autres concertos et pièces symphoniques dont certaines furent jouées dans différents festivals en Europe et aux Etats Unis.
Arrivent enfin les années de consécration : en 1986, il est nominé aux Victoires de la Musique pour la bande originale du film « Le Passage » avec Alain Delon, et plus récemment, en 2004, avec la bande originale de « Dédales » de René Manzor. Chef d’orchestre, instrumentiste, compositeur, auteur, arrangeur ou producteur, en véritable “ touche à tout”, Jean-Félix Lalanne cultive un itinéraire musical inclassable. A ce jour, l’artiste, dont “le jeu s’apparente aux battement d’aile d’un papillon”, a enregistré plus de 23 albums. Sur son parcours, il croise sa guitare avec celle de John McLaughing, Larry Corryel, Chet Atkins, Jerry Reed ou Doc Watson entre autres.
Au fil des rencontres, Jean Félix Lalanne continue d’expérimenter: après avoir réuni chanteurs et musiciens dans son album “Autour de la guitare”, chez Polydor, il décide de créer le concert du même nom en 2000. Depuis, chaque année il renouvelle le spectacle en invitant les plus grandes personnalités du monde de la guitare ou de la chanson, et même des artistes d’horizons complètement différents, qu’ils soient danseurs, humoristes, dessinateurs ou peintres. Il installe, de ce fait, un rendez-vous attendu aussi bien du public que des artistes invités eux-mêmes.
En 2005, rattrapé par sa passion pour la musique Symphonique, Jean-Félix Lalanne écrit une nouvelle pièce orchestrale: « LA SYMPHONIE ASTRALE ». Une œuvre comprenant 12 mouvements, chacun illustrant musicalement les caractères principaux des signes du zodiaque. Cette Symphonie concertante s’illustre par l’originalité de la triangulaire des solistes: la harpe, le piano, et bien évidemment la guitare.
L’automne 2007 marquera la consécration de “Autour de la guitare” par la sortie, chez TF1 vidéo, d’un coffret DVD réunissant les concerts de 2003, 2006 et 2007. Il sort également le dernier né de ses projets “guitaristiques”, l’album live “Ensemble”, en duo avec le guitariste Michel Haumont, une nouvelle occasion de découvrir une facette supplémentaire de sa personnalité artistique : le jeu sans enjeu…
L’année 2008 débutera par 3 nouveaux spectacles au Casino de Paris, “Autour de la guitare 2008” dont le DVD est sorti le 19 septembre 2008 toujours chez TF1 Vidéo. L’année 2009 commence par un tout nouveau spectacle de Jean-Felix en solo, « Double jeu », une espèce de « one man show » mélangeant guitare et théâtre, qu’il démarre au théâtre du petit Hebertot le 27 janvier 2009 avant de démarrer une tournée en province.
Biographie réalisée par Elodie Calmels.
www.jeanfelixlalanne.com

[singlepic id=9 w=590 h=310 float=]

[singlepic id=5 w=200 h=310 float=left]L’éveil: C’est en pleine effervescence du courant folk en 1974 que Michel Haumont, alors âgé de 17ans, enregistre son premier disque, fruit des hootenannies du Centre américain et du folk club qu’il anime dans son lycée. Quatre autres albums suivront, jusqu’en 1983, révélant au public un talent singulier de guitariste acoustique. L’Olympia, avec John Renbourn et Planxty, consacre ce jeune compositeur français atypique qui publie simultanément sa méthode de guitare. Une année passée outre-manche avec son complice Jack Ada lui permet d’assurer une quarantaine de concert en compagnie de Ralph McTell.

Le mûrissement: Michel Haumont, créateur aguerri, diversifie ses activités. Pour un défilé de Thierry Mugler, il compose la Valse du Zénith. Il accompagne sur disque ou sur scène Philippe Chatel, Gilbert Lafaille, Véronique Rivière, Julien Clerc, Françis Lalanne, Patrick Bruel, Marie-Josée Vilar, Georges Moustaki, Pierre Barouh… Michel est désormais reconnu comme l’un des meilleurs spécialistes français de guitare acoustique. Les tournées le conduisent au Japon, au Canada, en Pologne, en Autriche, en Tchécoslovaquie, en Allemagne, à Madagascar, etc.

L’accomplissement: Plus personnel, un voyage en système informatique midi ouvre de nouveaux horizons sonores au jeune compositeur. Cette expérience le marquera profondément, le conduisant à devenir arrangeur pour de nombreux artistes parmi lesquels Philippe Chatel, Gilbert Lafaille, ou Leny Escudero. Le retour aux sources: Avec son album, « Hall of fame », réalisé par Jean-Jacques Milteau, Michel Haumont n’est pas seulement revenu à un certain dépouillement: Il témoigne d’une époque et honore ses origines. Renbourn, Dadi, Watson, Travis, Atkins, Reed, …. Le musicien rend hommage à ces virtuoses mythiques de la guitare picking. largement inspiré du répertoire folk Nord américain, « Hall of fame », sorti en 1998, recrée le son live, très en vogue dans les années 60 et 70 chez ces guitaristes de folk et accueille, autour de Michel, Jack Ada, Manu Galvin, Jean-Jacques Milteau et Danny Vriet. En 2003, il nous livre un album solo « Ma Guitare » produit et réalisé par Peter Finger, le célèbre guitariste allemand. Aujourd’hui, c’est en duo avec Jean-Félix Lalanne qu’il nous propose un enregistrement « live » audio et vidéo capté en juillet 2007 à l’Archipel à Paris.

Collection guitaristes: Pour que les compositions de guitare soient mises en valeur dans les bacs des disquaires, Michel Haumont a récemment participé à la création d’un nouveau label chez Sony:  » Collection Guitaristes ». Cette initiative originale regroupe des musiciens de talent, souvent très réputés, dans des rayons référencés  » Guitare ». L’amateur bénéficie, lui, d’un label de qualité et de la réédition attendue des disques souvent épuisés. Cette  » Collection guitaristes » ne se contente pas de promouvoir les guitaristes français accomplis. Elle produit également de jeunes compositeurs encore peu connus. Pur artisan de l’épurement: « En musique, il faut chercher un geste naturel, confie Michel Haumont, comme ces calligraphes chinois qui, à mesure qu’ils avancent dans leur art, recherchent le dépouillement… Cet idéal, je le cherche dans le toucher d’une guitare acoustique… Avec le minimum, il ne reste que l’essentiel ».
www.myspace.com/michelhaumont

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *